• Et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là!

    Quatre Saisons je m'appelle.

    Contre soleil et fournaise je fleuris vaillamment.

    Au printemps j'étais déjà couvert de fleurs tout au long de mes branches démesurées.

    Cet été je fleuris toujours tandis que mes semblables se reposent.

    Quatre Saisons, une valeur sûre.

    Et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là!

    Et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là!

    Et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là!

    Et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là!

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Août à 17:21

    Coucou Aneth ! Et la jardinière supporte-elle cet été caniculaire ? J'accueille ce Quatre saisons depuis le printemps, tout d'abord en pot il m'a quand même donn qulques fleurettes et j'espère sa remontée en tous cas avec quelsques arosages de soutien à mon retour de vacances, son feuillage est tout beau. En te souhaitant une belle fin d'été.

      • aneth
        Vendredi 24 Août à 22:02

        Fort heureusement la canicule s’en est allée et nous avons eu de la pluie tant espérée, le jardin et la jardinière revivent, je suis sûre que Quatre Saisons ne te décevra pas, belle fin d’été à toi aussi chère Maryline.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :